Actualité

« Le prix de la mémoire » Mathys DELATTRE

Exposition du jeudi 23 juin 2022 au jeudi 30 juin 2022 de 14 à 18 heures

Ce projet résulte de l’envie de mettre en lumière des objets oubliés mais présents sur les étals des brocantes et d’évoquer la vieillesse, la désuétude de la vie .

J’y porte un grand intérêt.

J’ai parfois le sentiment que le temps s’est arrêté lorsque s’ouvre le livre des souvenirs en catalogue des objets accumulés durant toute une vie.

Je perçois en cela quelque chose qui touche à la nostalgie .

Les personnes âgées s ‘entourent d’objets comme pour combler le vide de leur solitude.

Souvenirs parfois anodins mais tellement importants qu’ils en deviennent attendrissants.

Mais une fois celles-ci décédées ou en maison de retraite tous ces souvenirs sont vendus sur les trottoirs.

La question de ce projet pourrait être : « Quel est le prix de la mémoire ? ».

Ma réponse est graphique.

Les étals de brocantes permettent de visionner parfois sur une très petite parcelle tout ce qui a été accumulé au long d’une vie.

Mes formats peints sont souvent à taille réelle des objets. Cela permet une relecture plus proche de l’expérience physique face à ces accumulations.

Plonger le spectateur dans cette ambiance me vient du « ressenti » que je constate lorsque je suis chez les vieilles personnes, ce climat souvent pesant qui occupent une place si considérable dans notre vie.

MATHYS DELATTRE, étudiant en M1 Dessin Arts² Mons

Share

« Qui a bu boira, chicorée Pacha » Alain BREYER CHAPITRE 2

Exposition du 20 mai au 19 juin 2022

Vernissage le vendredi 20 mai de 18 à 22 heures

Ouvert les mercredi, jeudi, vendredi de 14 à 18 heures;

Et sur rendez-vous

Attention : fermeture du 10 au 15 juin inclus pour cause de festivités locales

 

Avant l’invention du net, la publicité sur le bord de la route
constituait un vecteur essentiel pour les annonceurs.
Depuis, les panneaux et leurs images fixes ne font plus recette.
Ils disparaissent jours après jours.
En les photographiant de dos, je leur donne à nouveau et
leur procure (invente) un slogan comme à l’époque de leur splendeur.

Share

« Au fond de la cour à gauche » Alain BREYER CHAPITRE 1

Installation photographique

Du 18 mars au 17 avril 2022

Vernissage le 18 mars de 18 à 22 heures

 

Depuis quelques années, je photographie les toilettes de tous les lieux (endroits) où je passe.

Je garde une trace de mon passage, un peu comme un chien qui pisse pour marquer son territoire.

Ces photographies me servent d’agenda.

D’expositions en expositions, de restaurants en restaurants,

de cafés en cafés, le souvenir (l’empreinte) que j’en garde,

ce sont les toilettes.

Share

« Incroyables maisons » Christian CLAUS

Du samedi 18 décembre 2021 au dimanche 30 janvier 2022
Mercredi, jeudi, vendredi de 14 à 18 heures
Et sur rendez-vous
Vernissage le samedi 18 décembre de 15 à 20 heures

 

Maison aux murs sans yeux et parfois traversée par un couloir étroit,
qui conduit vers l’ailleurs, ou bien un escalier que les doigts font glisser.
Maison au toit pointu, amovible ou non, ou bien au chapeau rond,
hésitant et quelquefois absent.
Maison striée de solitude et lissée de silence.
Maison prison de l’impossible, boîte de pierre bleue, qui s’ouvre ou pas
sur le trésor du rien.
Maison écartelée comme un dilemme gris, faussement inachevée,
brute et polie, en bel affrontement intérieur.
Maison sur pilotis et blanche résistance à la montée des eaux,
toute en promesse de vols d’oiseaux.
Maison d’enfance, jouet de pierre, au sens et non-sens associés.
Annie Préaux

Share