Actualité

« Effigies » Olivier REMAN et Barthélémy DECOBECQ

 

Prix du Hainaut, Olivier REMAN explore les richesses de l’univers textile. Il aime évoquer des tissus du baroque ou des coutumes folkloriques afin de les détourner de nos schémas habituels, tout en les ancrant tant dans le passé qu’aujourd’hui ou demain. Il sème le trouble.

« Les matériaux textiles que j’utilise sont avant tout « vulgaires » et connotés à des utilisations spécifiques et quotidiennes (ficelles de colis, rideaux …).Je me plais à les sublimer, pour les contextualiser ensuite, dans un univers poétique et décalé inspiré de la peinture flamande et hollandaise du XVIIème siècle ».

Olivier Reman travaille régulièrement avec le photographe Barthélémy DECOBECQ qui magnifie les œuvres en trois dimensions avec ses propres techniques en leur apportant le caractère des deux dimensions.

Du 18 janvier au 17 mars : mercredi, jeudi, vendredi de 14 à 18 heures

Vernissage le vendredi 18 janvier de 18 à 22 heures.

Verre de clôture le 17 mars à 15 heures

Share

KOMA 1976 2018 Acte 12

Fin de l’abécédaire.

De S à W

 

 

A savoir :

Saudoyez Jean-Claude ( photo ci-dessus); Stricanne Virginie ; Sweetlove William (image mise en avant)

Tex Alan ; Tillier Thierry

Vandenberghe Roland ; Vanderhoven Martine : Van Haelmeerch Jean-François ; Van Wissen Romain ; Vintevogel Marcel

Willem Denyse

Le vendredi 26 octobre 2018

De 18 à 24 heures

Dans le cadre de « La nuit des musées »

Expositon : mercredi – jeudi – vendredi de 14 à 18 heures

Et sur R.V.

Jusqu’au dimanche 25 novembre.

Share

Une année en enfer Jan Bucquoy

A l’occasion de la parution de son ouvrage : « une année en Enfer » avec Tito

Jan Bucquoy rencontrera ses complices

Le vendredi 12 octobre à 20 heures

Dans le cadre de « La Fureur de Lire »

A l’initiative du libraire André Leto

Et de la Roulotte Théâtrale.

P. A. F. 5 €

Réservations indispensables au 065/31.79.82

Avant le 10 octobre 2018

Jan Bucquoy visite un cimetière à Mons

Share

OPUS Patrice LEFEBVRE

L’artiste présente deux nouvelles séries de photographies :

« OPUS » et « LES RAISINS DE L’AMITIÉ »

Expo visible du mercredi 11 juillet au lundi 1er octobre

 sur R.V

 

 

 

Naples et Pompéi ont influencé en profondeur le travail de Patrice Lefebvre, irrémédiablement.
La question n’est ni religieuse ni métaphysique.
Mais l’Après, après l’anéantissement de la vie, comment la figer ?
Comment capter cette éternité et nous la transmettre ?
Ce travail est né en 1987 à partir de sa photographie «l’homme de Naples».
Elle a donné naissance à sa série saisissante : « Mémoire d’une éruption ».
Patrice Lefebvre découvre dans un ancien laboratoire des négatifs sur plaques de verre. De cette découverte, il pousse loin sa démarche et crée une installation, « la Grande famille ».
Toujours dans les années 1990 Patrice Lefebvre congèle des négatifs de portraits.
De ces tirages, grâce à la glace, semble naître une nouvelle vie, figée, pour l’éternité.
D’autres séries ont suivi comme « Le passage », « La mémoire Vitrail » ou encore « Opus »,…
Du communiqué de la galerie Adrienne Desbiolles.

Share